CECAMA a organisé avec les société Airinov et ETAFAT, le 7 février, une journée pour présenter la technologie des drones, utilisée pour améliorer et optimiser la fertilisation des cultures. Après une présentation de la technologie en salle, les participants ont étaient invités à assister à une démonstration de vol, sur la plateforme de colza installée sur le domaine de Mhatta. Le drone a pris 13 minutes pour survoler les 10 ha de colza à une hauteur de 90 m.

La technologie consiste à survoler les champs et prendre des photos pendant le vol. Ces photos sont interprétées par un algorithme élaboré par Airinov en collaboration avec l’INRA France, qui calcule à partir de la réflexion des feuilles de la plante la quantité d’azote à distribuer sur le champ pour avoir un meilleur rendement.

Pour le moment l’algorithme existe pour le colza, les céréales et la pomme de terre. Cette technologie peut être utilisée aussi pour les autres cultures mais le développement de l’algorithme demande du temps. Les photos de survol de champ permettent aussi la détection des autres anomalies dans la culture : le stress hydrique, les maladies ou les ravageurs. Mais ils n’existent pas encore des outils d’interprétation automatique comme c’est le cas pour la fertilisation, pour ces applications.

Cette technologie est distribuée au Maroc par la société ETAFAT qui a toutes les autorisations nécessaires pour faire voler les drones.